Une rage de dents

Une rage de dents - Alana Tabb

Je n'ai jamais imaginé me réveiller avec autant de douleur. Ma dent me fait terriblement mal. Et ce, depuis deux jours. À voir mon visage, c'est comme si on y avait fait passer une poêle. Vite, un rendez-vous chez le dentiste Côte-Vertu.

Une phobie d'enfance

J'avoue que depuis tout petit, j'ai toujours eu peur des dentistes. On raconte souvent que sont des individus sans pitié, des arracheurs de dents. Donc, j'ai longuement hésité avant de prendre un rendez-vous. De plus, un dentiste coûte assez cher et vu l'état de ma dent, je pense que mon portefeuille va en pâtir. Mais bon, une plaie d'argent n'est pas mortelle, et je préfère en perdre que d'affronter cette douleur atroce. C'est décidé, je l'appelle et je prends un rendez-vous pour le lendemain. En attendant, quelques calmants devraient faire l'affaire.

J'entre dans la clinique avec la même hésitation. J'ai vraiment peur (comme un enfant) et j'ai l'air d'un enfant qui vient faire sa première prise de sang. Mais là, c'est pire ! Je pris mon courage à deux mains (d'ailleurs, j'y étais obligé vu l'ampleur de la douleur). Je me disais que je ne pouvais pas souffrir plus que présentement. Et puis, suis un homme après tout ! Après une bonne demi-heure d'attente, le médecin était enfin prêt à me voir. La consultation dura une heure et il dut intervenir pour enlever la dent pourrie. À ma grande surprise, je n'ai presque rien senti !

Vivement la reprise

Le lendemain, je me sentais déjà mieux. J'avais juste pris les médicaments prescrits par le dentiste et j'ai pu enfin dormir après deux jours de nuit blanche. Mon visage avait sensiblement dégonflé et je pouvais enfin me regarder dans la glace sans pousser un cri de stupeur. Cette fois-ci, je vais faire plus attention à ce que je mange, surtout les sucreries avant d'aller dormir. De plus, j'avoue que j'avais une hygiène de vie peu enviable (je mangeais de tout et n'importe quoi). D'ailleurs, je pouvais plus manger comme avant, car la zone ne s'était pas totalement cicatrisée et ça faisait un peu mal en mangeant. Donc, je ne pouvais manger que d'un seul côté. Après une semaine, tout était presque revenu à la normale et cette douleur n'était plus qu'un vieux souvenir. Et quel souvenir ! Alors, vivement la reprise !